AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  PortailPortail  

Partagez | 
 

 Ramïya Grey[ en cours]

Aller en bas 
AuteurMessage
Ramïya Grey

avatar

Nombre de messages : 1
Date d'inscription : 22/11/2007

MessageSujet: Ramïya Grey[ en cours]   Jeu 22 Nov 2007 - 18:23

Nom : Grey

Prénom :Ramïya

Surnom :Ramy

Âge : date du décès inconnu, âge estimé entre 27 et 35 ans

Race/Nationalité :Oranienne ; Lantienne

Profession :tueur à gage…entre autre

Description physique : (7 lignes minimum)
Ramïya est assez grande. Elle mesure dans les 1 .76m pour 65 kilos. Son corps est ce qu’on pourrait qualifier de parfait pour ainsi dire. Ses formes féminines finement musclées et légèrement satinées sont de redoutables armes pour son métier. Elle a des cheveux châtains lui arrivant à mi-dos qui sont légèrement ondulés. Ses yeux cristallins d’un bleu virant vers le vert ont tendance à devenir métallique quand elle est en colère ou s’apprête à tuer. Elle a aussi deux tatouages, un sur le poignet, la marque des succubes et un autre dans le cou, celui-ci étant un tatouage de protection. Elle porte souvent des habits moulant destinés à la mettre en valeur. Majoritairement ils sont toujours dans des tons discrets ou en harmonie avec elle. En clair, Ramïya est une beauté fatale…très fatale.

Description morale (7 lignes minimum) :

En général

Ramïya a un caractère difficile à cerner et surtout à comprendre. Certains de ses actes peuvent en effet paraitre très bizarres, mais elle ne fait jamais quelque chose d’irréfléchi. De nature patiente et stratégique, elle prend en considération tous les cas de figure. Maitresse dans l'art de manier ses sentiments et ceux des autres, il est pratiquement impossible de savoir ce qu'elle ressent, car elle vous fera toujours penser ce que vous voulez qu'elle ressente. Son grand pouvoir implique beaucoup de responsabilité, et à force d’avoir joué avec le feu elle l’a payé chère. Aujourd’hui, elle vit avec un démon.

Good her

D'une nature joueuse et provocante, Ramïya est aussi une tueuse hors pair. Ne craignant pas la mort pour l'être déjà, elle considère cette deuxième vie comme une vengeance sur la première. Réservée, charmant le silence, elle parait indéfinissable aux premiers abords. Doit-on lui faire confiance ou non ? Elle ne parle jamais d’elle ou très rarement, d’ailleurs elle parle peu en général. Elle fait preuve d’une grand sagesse, se forçant toujours à rester en recul par rapport à ce qui l’entoure. Elle ne cherchera jamais à faire du mal gratuitement ou parce que cela l’amuserait, juste quand c’est nécessaire. Maitrisant plus de 70 langues, elle est passe-partout et s’adapte facilement. Etablir un contact avec Ramïya est pratiquement impossible, si elle ne vient pas vers vous, pas besoin d’essayer. Ramïya n’est pas vraiment une fonceuse, mais quand faut y aller, elle ira, jusqu’à la mort si elle pouvait mourir. Elle est douce, mélancolique et se mêle rarement des choses qui ne la regardent pas. Autrefois, elle était très différente, plus vivante, plus radieuse, elle ne semblait pas avoir tant d’expérience à l’époque, mais quand on voit ce qu’elle a vécu on ne peut que comprendre pourquoi Ramïya a tellement de mal avec ce siècle-ci.

Bad her

Elle est une femme de pouvoir dont la beauté n'a d'égale que sa cruauté. Surnommé veuve noire ou mente religieuse en hommage à ces insectes connus pour tuer leur partenaire après l'acte sexuel, il ne vaut mieux pas lui chercher des puces là où il n'y en a pas, car déjà qu'elle supporte mal les critiques, celles sans fondement se solderont par la mort. Un de ses défauts est sans nul doute, sa nature colérique et impulsive, mais elle peut être douce, aussi douce que le venin d'une vipère et vous transporter au pays de l'avarice sans même vous rendre compte. Solitaire dans l'âme, elle n'entretient aucun contact autre que commerciale avec les gens pour lesquels elle prouve plus de dédain et dégouts qu'autre chose.

Under fire

Souvent suffoquée par son double, Ramïya souffre énormément. Chaque jour elle doit se battre pour ne jamais plus laissé sortir le démon en elle, résultat d’une équation malheureuse. Le contraste entre les deux personnalités font qu’elle se trouve piégée et ne se trouve plus vraiment dans tous cela. Elle a ses gouts, l’autre aussi, mais aucune des deux n’est arrivé à un terrain commun et ainsi le corps de lantienne est devenue un champ de bataille qui est actuellement occupé par la vraie Ramïya.

Biographie

Sa vie

don't fear little child

Ramïya naquit, à une époque bien lointaine à présent où la face du monde était moins noire, moins fataliste et sélective, dans un pauvre quartier au sud de Sheya un petit villiage au sud d’Oranis. Ses parents, simple fermiers travaillaient dans les rizicultures et gagnaient l’argent à la sueur de leur front. La jeune enfant eu un début de vie assez tranquille, savourant comme tout enfant des PVD (pays en voie de développement) la simplicité de la vie et les rares cadeaux qu’elle recevait. A sa quatrième année, un frère vint la rejoindre. Curieuse de nature, elle s’occupera beaucoup de lui en l’absence de ses parents et en présence de la grand-mère. La petite a la chance d’aller à l’école à partir de l’âge de 6 ans. A l’âge de 10, un drame s’abat sur sa famille. Alors qu’ils revenaient de la ville, la crue commença, emportant avec elle tout ce qu’il y avait. L’eau montante atteint rapidement le sud de Sheya. Bien qu’ils y fussent préparés, sa famille fut prise par surprise à cause de la force de cette cure qui emporta comme un château de carte des centaines de maisons et immeuble. Toute la famille d’Ramïya périt ce jour là, sauf elle. Etant à l’école, elle fut épargnée de ce sort funeste. Mais le cœur d’un enfant est trop petit pour comprendre la cruauté du monde. Elle retourna chez elle, ne trouvant que désolation et ruines, elle se était à chercher, s’empêtrant dans la boue fraichement déposée jusqu’à tomber sur des corps enfoui dans la vase du salon…son frère. Elle mit une bonne heure à tous les trouver…avant exténué de se laisser tomber comme un sac de patate et pleurer, couverte de boue. Elle attendit assez longtemps avant d’apercevoir les secours et passera plus d’un mois avant d’être envoyé à un oncle éloigné à Orania grande citée Lantienne.

hocus Focus Fidibus

Comme un nouveau chapitre dans sa vie, son adolescence commença par son rapatriement à Orania. C’était une citée originale. Bâtie certes comme les autres citées, elle se démarquait cependant par la forme de sa tour, une flèche étincelante. Orania brillait de mille feu sous le soleil, car la spécialité d’Orania c’était le verre, l’art du miroir, de la verrerie. Des joyeux naquirent dans cette citée, notamment les vitraux d’Atlantis. Mais encore sous le choc de ce qu’elle avait vécu et encore en deuil, elle ne prit même pas la peine de s’émerveiller et laissa passer passivement les retrouvailles avec sa famille au second degré. Les premiers mois furent durs pour la jeune enfant qui ne connaissant que très peu la langue, en effet dans la citée on parlait le lantien classique, alors que là où elle habitait c’était un dialecte. Elle fut souvent exclue non pas dans sa famille, mais à l’école. Souffrant amèrement à cause de cet isolement, Ramïya tomba dans un état d’autisme, laissant son esprit vagabonder et son corps agir à son gré, alors que sa tête était prise entre deux fléaux 3 ans plus tard, elle a alors 16 ans, elle reprend peu à peu goût à la vie grâce à un homme qui deviendra son ami, son confident et ce qui s’approchait d’un père. Il l’aidera à revenir sur le chemin de la vie. La jeune fille prend de l’assurance, commence à sourire et à ne plus avoir honte de ce qu’elle est et surtout d’où elle vient. Il lui apprit tout ce qu’il savait, allant des connaissances en herbologie, en science et en art martiaux. A 18 ans comme chaque fille de son âge, elle fête sa majorité…du moins à sa manière. En effet comme pour marquer la fin d’un autre chapitre, elle s’engage dans l’armée impériale voulant rendre fière d’elle son mentor. L’entrainement se passa assez vite, et permit à Ramïya de parfaire ses connaissances déjà acquises.

let's start this life

Au début de sa vie d’adulte, Ramïya fait tout ce qu’un simple soldat fait. Elle ne voit que très rarement son mentor et souffre assez de cet privation, mais persuadée d’avoir bien fait, elle s’investit à fond dans son travail. Voler est tout ce qui compte, elle se démarque des autres en pensant et contestant les ordres assez souvent. Elle est considérée comme fugueuse et insolente, du coup elle se faisait toujours rejeté ou recalé, alors qu’elle semblait prédestinée à être ce qu’elle était. On la colle a des travaux de secondes zones, mais elle ne se plaint pas. Bien que déçue de ne pas être au front, elle s’estime heureuse de ne pas rester derrière un bureau.

Sa chance vient avec la première alerte d’Atlantis. Orania étant la deuxième puissance, des renforts furent envoyé. Ramïya aussi, malgré de nombreuses réticences des supérieurs. C’est ainsi, en tant que pilote qu’elle découvre Atlantis, la cité maitrisant l’eau. Ancienne légende selon laquelle chaque cité était fondée sur un élément, Atlantis pour l’eau, Orania pour le sable, donc la terre. Elle n’eut pas beaucoup de difficultés de s’acclimater, mais trouva rapidement des divergences entre oraniens et atlantes. Les tensions étaient nombreuses. Elle fut muté à l’équipe de Janus, un jeune homme séduisant et pas aussi con et casse couille qu’il en avait l’air. Les deux devinrent amis, et discutèrent des tucs qui clochaient. C’est en mettant les pieds dans le plat en critiquant le système atlante, qu’elle découvre qu’il est en fait le fils du 1er conseiller et qu’il appartient à l’une des famille les plus puissantes d’Atlantis.

not so bad

Les deux devinrent amants, en cachette bien sûr, les relations intra-cités étant interdites, surtout avec Orania. Pendant 3 ans ils filent le parfait amour, enchainent les missions. Bien qu’étant oranienne, Ramïya est considérée par beaucoup comme Atlante. Elle a un esprit compromis et cherche toujours à trouver de justes milieux pour les deux parties. Cependant les gouvernements des deux cités n’en firent pas de même. Atlantis voulait une politique défensive, alors qu’Orania voulait une politique offensive face aux Wraiths. Cette dispute entraina qu’Orania mit un terme à l’alliance et rappela tous ses membres. Ramïya dut abandonner sa vie sur Atlantis, son fiançé et sa position de chef d’esquadrille.

Les adieux sont difficiles, mais Ramïya n’a pas le choix, elle doit partir sous peine d’être considérée comme déserteuse et condamnée à la prison à vie. Janus lui promet de tout faire pour rétablir le contact. Pendant 6 longues années, ils ne pourront pas se voir. Sur Orania la vit est la même que sur Atlantis, mais pour Ramïya ce n’est plus chez elle, d’ailleurs ce n’était jamais chez elle. Cependant le conseil s’intéressa à elle, vu qu’elle avait une bonne connaissance d’Atlantis ils lui demandèrent des informations, probablement pour l’attaquer. Comme s’ils avaient besoin de cela en ce moment. Elle refuse et perd ce qu’elle a acquis en 6 ans. Ce que Janus avait voulu évité se produisit, elle termina en cellule pour complot contre l’Etat oranien. Isolé de tout, elle demeure dans l'ombre, se faisant oublié, les années défilent sous sa fenêtre grillagée. mais un jour, alors qu'elle ne s'y attendait plus, sa porte s'ouvrit....sur Janus. L'Atlante ayant repris le pouvoir, a signé un traité avec Oranis et a fait libéré Ramïya qui se retrouve Impératrice de sa cité. Ce fut la plus grande et solide alliance qu'on connut du temps de l'ancien âge. Mais elle n'était malheureusement pas faite pour durer. la guerre commenca et avec elle la lassitude de combattre. La fatigue, les nerfs à chaud, les pertes, alors que Janus était toujours convaincu que c'était la bonne chose de combattre, Ramïya elle préférait la jouer discrète. Cette divergeance nuira à leur couple
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Ramïya Grey[ en cours]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» cours de latin
» Cours informatique
» Amphi pour les cours de Ninjutsu
» Faut-il un cours de littérature ou un cours de Français !
» cours de dysenterie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
°~Pegasus Galaxy~° :: L' Administration Du Forum :: °Présentations°-
Sauter vers: